Comment garder les perruches au chaud dans leur cage en hiver ?

comment rechauffer un perruche

Le début de l’automne est une période agréable et lumineuse. En septembre, il fait encore assez chaud et ensoleillé. Avez-vous alors encore le temps de profiter d’activités en plein air ? Ce serait une expérience formidable. Mais les températures baissent. Les nuits deviennent plus longues et plus froides. Comment garder les perruches au chaud dans leur cage en hiver ? Vos petits oiseaux résistants aux intempéries ont besoin de soins appropriés. Ces créatures bien-aimées doivent être en bonne santé et pleines d’entrain. Elles sont très sensibles à la fièvre et au froid. Même dans le climat rude de New York, ils doivent se sentir au chaud et à l’aise. Ont-ils besoin de précautions supplémentaires ? Quelques astuces et procédures sont nécessaires. Permettez-moi de partager mon expérience avec vous.

Comment garder un petit oiseau au chaud ?

Il n’est pas difficile d’être un propriétaire amateur de calopsitte. Si vous adoptez ces animaux de compagnie mignons et sociables en été, vous serez heureux. Elles sont faciles à entretenir et à dresser, intelligentes et peu exigeantes. Les perruches peuvent être un peu désordonnées. Mais si vous consacrez un peu de temps à vos amis à plumes, elles sont affectueuses et dociles. Qu’en est-il de leurs besoins en hiver ? S’il faisait froid, vos amis à plumes ne se sentiraient pas à l’aise. Ont-ils des adaptations particulières aux conditions de la nature ? Chez les oiseaux sauvages, c’est tout à fait naturel. Mais vos animaux domestiques bien-aimés sont des espèces subtropicales. Ils sont originaires d’Australie et préfèrent les environnements chauds. En réalité, la meilleure cage pour les calopsitte est spacieuse et bien équipée. Essayez de la tenir à l’écart des autres animaux :

  • courants d’air froids ;
  • des fenêtres non étanches ;
  • une porte extérieure ;
  • les sources de chaleur de toutes sortes.

Vos chers animaux de compagnie ont de belles plumes à leur disposition. Elles se gonflent facilement et isolent les oiseaux du froid. Les perruches ondulées sont toutefois des animaux de climat chaud. Elles ont besoin d’un endroit sûr et protégé et de conditions uniformes. Des changements de température soudains ou drastiques sont inacceptables.

Comment garder les oiseaux de volière au chaud en hiver ?

Les soucis climatiques peuvent devenir follement sérieux. Dans le centre de l’Australie, les températures extrêmes sont monnaie courante. La nuit, elles peuvent descendre jusqu’à 35-40 degrés. Les oiseaux sauvages le supportent bien. Mais qu’en est-il des oiseaux domestiques ? Pour eux, les températures idéales ne sont pas trop élevées. Elles peuvent se situer entre 60 et 78 degrés, ce qui ne pose aucun problème à vos oiseaux sensibles.

cockatiel and budgie same cage

Les oiseaux de taille moyenne sont également sensibles au froid. La calopsitte est un peu plus grande que la perruche ondulée. La perruche ondulée vit beaucoup plus longtemps. Les deux espèces de perroquets sont

  • mignon(e) ;
  • bavard(e) ;
  • amical et affectueux ;
  • adapté au désert.

Quelle est la durée de vie des calopsittes en captivité ? L’espérance de vie des oiseaux d’ornement peut être deux fois plus longue que celle des perroquets sauvages. Dans des conditions favorables, elle peut atteindre 20 à 25 ans. Les calopsittes deviennent des compagnons à plumes fidèles et de longue date. C’est pourquoi les climats froids ne sont pas favorables à ces deux espèces de perroquets. En réalité, le mois de septembre est doux. Les températures matinales se situent dans les années 60 et ne sont pas critiques. Vos chers oiseaux le supportent sans problème. Les calopsittes supportent des températures nocturnes basses, jusqu’à 40 degrés. Des conditions plus froides sont critiques ou mortelles.

Menaces et problèmes en hiver

Très honnêtement, tous les oiseaux d’ornement s’adaptent à leur environnement. Ils supportent sans problème les températures froides. Mais en hiver, il faut faire particulièrement attention à eux. Dans les États du nord comme New York, cela est particulièrement important. Il y a des chutes de neige, des vents froids et des pluies verglaçantes. En raison du changement climatique, les conditions météorologiques extrêmes sont de plus en plus fréquentes et violentes. Pendant la saison froide, il est impératif de garder vos cacatoès au chaud. Survivent-ils à une panne de courant ? Cela peut arriver en cas de fortes chutes de neige et de rafales de vent. Vos chers oiseaux d’ornement ne devraient pas avoir froid. S’ils se sentent mal à l’aise, ils peuvent commencer :

  • tremblant de froid ;
  • gonflement des plumes ;
  • se blottir ou dormir ;
  • éternuements ;
  • négligence des soins corporels.

La perte de poids est l’un des signes les plus importants. La calopsitte mâle est légèrement plus grande que la femelle . Il est un peu plus éveillé et plus bavard. Yo-Yo et Nigel, par exemple, sifflent et chantent, mais uniquement lorsqu’ils sont heureux. S’ils ne se sentent pas bien, les oiseaux dorment trop. S’ils gardent les yeux mi-clos tout le temps, cela peut être un signe de mauvaise santé.

Comment réchauffer un oiseau froid ?

Au cours de l’automne, il fait de plus en plus froid. C’est peut-être maintenant que tu souhaites acclimater tes amis à plumes pour l’hiver. En septembre, tu peux les laisser dehors pendant environ une heure. Ils seront ainsi un peu plus endurcis et en meilleure santé. N’oubliez pas de surveiller leur état. En outre, les calopsittes ont besoin de plus de calories en hiver pour maintenir leur niveau d’énergie. Vos adorables oiseaux peuvent consommer de plus grandes quantités de nourriture. Une nourriture nutritive et riche en protéines est importante. Elle devrait également contenir des légumes, de la verdure et des graines. Une hydratation adéquate est également importante. Vos amis à plumes doivent se sentir en sécurité et à l’aise dans leur cage préférée pour les calopsittes. Équipez-la d’installations supplémentaires en hiver, comme par exemple

  • réchauffer les nids et les coussinets ;
  • couvertures lourdes ;
  • des tentes-cages ;
  • humidificateurs d’air ;
  • appareils de chauffage.

Les courants d’air et les brusques changements de température sont négatifs. Ils sont dangereux pour les petits oiseaux exotiques. Essayez de les tenir à distance. Des couvre-fenêtres et des rideaux lourds sont utiles. Couvrez également la cage la nuit. Utilisez pour cela une lourde couverture polaire ou un tissu chaud. Cela évite les courants d’air et réduit la fréquence des terreurs nocturnes.

Comment chauffer une cage d’oiseau ?

Il peut sembler que la lumière du soleil soit une meilleure solution. Dans les États du sud comme la Géorgie, le soleil réchauffe la pièce. En hiver, il maintient la pièce au chaud à proximité d’une fenêtre orientée vers le sud. Allez-vous suspendre la cage à proximité ? Je ne pense pas que vous devriez le faire. L’exposition directe au soleil à long terme est nocive pour vos oiseaux sensibles. Plus sérieusement, les calopsittes aiment regarder par la fenêtre. Elles aiment griller les rats volants et autres oiseaux de la rue. Les cages à oiseaux en intérieur sont-elles plus chaudes et plus sûres ? À New York, le soleil ne vous réchauffe pas en hiver. Vous n’aurez certainement pas froid chez vous. Pendant la journée, les températures doivent être maintenues à 68 degrés. La nuit, elles doivent atteindre au moins 62 degrés. Vous ne devez donc pas placer la cage à proximité d’une source de chaleur. Elle ne doit pas être placée à proximité d’un radiateur, d’une bouche d’aération ou d’une cheminée. Quels appareils de chauffage sont sans danger pour les oiseaux ? Achetez des appareils spéciaux qui conviennent aux oiseaux. Il peut s’agir de

  • lampes chauffantes ;
  • nids chauffants ;
  • Thermobarrières ;
  • lampes à infrarouge.

Les appareils de chauffage d’ambiance en céramique ou remplis d’huile sont également acceptables. Ils doivent être exempts de polymères tels que le PTFE, être sûrs et peu coûteux.

Revue de la vidéo : Comment garder un oiseau au chaud dans une cage ?

Conclusion

En hiver, vos oiseaux bien-aimés ont besoin de votre attention. En intérieur, ils devraient se sentir à l’aise à des températures d’environ 62-70 degrés. Une alimentation variée et riche en nutriments est importante. Elle aide les calopsittes à couvrir leurs besoins énergétiques. En outre, leur espace doit être à l’abri des courants d’air et humide. Évitez les risques liés aux gaz d’échappement toxiques. La surchauffe est également néfaste. Choisissez donc des appareils spécifiques et ciblés. Ils sont adaptés à l’utilisation des oiseaux et maintiennent une température constante. De cette manière, les perruches ondulées et les calopsittes se sentent bien au chaud et à l’aise chez elles. Elles ne prennent pas froid et restent en bonne santé.

Add comment

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.

GermanCzechUSA